N° 17 – RDA & FRBR 3

Ce billet a pour objet de donner un aperçu de ce que représente le modèle FRBR dans la « philosophie » des RDA. Pour une meilleure compréhension du discours contenu dans ce post, un rappel des différentes caractéristiques du modèle FRBR s’impose, pour cela voir le billet N° 08 qui lui est consacré dans ce blog. Pour rappel ce modèle est un « cadre conceptuel permettant de comprendre clairement, sous une forme précisément exprimée et dans un langage qui soit parlant pour tout le monde, l’essence même de ce sur quoi la notice bibliographique est censée renseigner « . On retrouve ici l’un des objectifs de la norme RDA qui est de proposer des notices dont les données sont en adéquation avec les besoins de l’utilisateur. En d’autres termes les concepteurs des RDA ne pouvaient faire abstraction des possibilités offertes par les FRBR (modèle de référence à suivre pour le futur ?).

Les catalogueurs ont toujours consciemment ou inconsciemment voulu la simplification des règles de catalogage. Ainsi il fallait élaborer un schéma qui donnerait la possibilité de traiter toutes les ressources actuelles, mais aussi les nouvelles qui apparaitront (retour vers le futur ?) et d’appréhender la nouvelle logique de perception de l’entité ‘oeuvre’. Il apparaît en évidence que les modèles conceptuels d’information bibliographique FRBR et FRAD (Functional Requirements for Authority Data) ont inspiré l’élaboration des RDA qui, par ailleurs, vont encourager l’usage de ces modèles, d’où découlera probablement une interdépendance entre les deux, vu le niveau d’utilisation assez faible des modèles en question et le poids que vont prendre les RDA (en tant que nouveaux AACR) dans la sphère bibliothéconomique. Pour mieux comprendre cette norme, les concepteurs (Joint Steering Committe for Development of RDA) conseillent d’ailleurs de se familiariser d’abord avec la structure et le vocabulaire des FRBR.

Après analyse, on peut remarquer que les RDA intègrent la structure des FRBR :

  1. en reprenant leur terminologie (oeuvre, expression, manifestation et item).
  2. en rendant compte des attributs de leurs entités et des relations qu’elles peuvent avoir entre elles.
  3. en associant chaque élément de donnée (contenu de l’information bibliographique) à ces entités

Est-ce que RDA va satisfaire les attentes ? Nous verrons à la publication officielle annoncée pour 2009 pour lever certains doutes (?). Quoiqu’il en soit, une réalité est là qui est l’existence de ce modèle (FRBR) et de cette norme future (RDA). Il est absolument nécessaire de maîtriser ce qui est là (formation continue ou académique) pour que nous soyons prêts, éventuellement, à les utiliser le moment venu. Nous ne pouvons pas nous permettre, nous professionnels sénégalais, une non-appropriation de tels savoirs bibliothéconomiques. Anticiper le savoir-faire, à ce que je sache, n’a jamais fait de mal à qui veut être au diapason des évolutions du métier qu’il a choisi. Donnons-nous les moyens de prendre en charge ces outils de description bibliographique, pour qu’au moment de mettre en place une structure bibliographique nationale digne de ce nom (toujours repoussée aux calendes grecques), nous ayions une matière première (synonyme aussi de « produit fini », donc prêt-à-l’emploi, dans le monde numérique) pour garnir la réflexion et agir.

Pour mieux comprendre RDA et le RDA/FRBR « mapping » je conseille la veille sur la page des FAQ (Foire aux questions / Frequently asked questions) du site de RDA JSC. Et encore, toujours pour en savoir plus : RDA to FRBR mapping document en pdf (English version), présentant les relations de concordance entre les deux. Le blog FRBR est aussi intéressant à consulter.

😉 A Zuza pour ta précieuse collaboration lors de la rédaction de ce billet

Prochainement, navigation vers des eaux plus paisibles avec vent arrière. 🙂


Creative Commons License
Ce document est mis en ligne sous Licence Creative Commons.

Advertisements

3 Commentaires

  1. Bonjour,

    Je travaille pour la direction du traitement documentaire de la collection patrimoniale pour la Bibliothèque et Archives nationale du Québec au Canada. Nous regroupons actuellement des textes qui ont été publiés en français sur le RDA et le FRBR.
    Le texte n.16 « RDA: quelques considérations générales » et no17 « RDA & FRBR » ont retenu notre attention car ils résument très bien les éléments. Nous aimerions les utiliser pour notre banque de textes. J’aimerais savoir si nous pouvons utiliser les textes directement sur notre extranet dédié aux bibliothèques publiques. L’origine du texte sera bien entendu indiqué. L’autre option est de créer un lien sur les textes sur le blogue.

    Merci de m’indiquer si vous êtes intéressé et par quel biais.

    Bonne journée
    Nathalie Bellemare
    Bibliothécaire
    Direction du traitement documentaire
    de la collection patrimoniale
    Bibliothèque et Archives nationales du Québec
    2275 Holt
    Montréal (Québec)
    Canada, H2G 3H1
    Téléphone: 514 873-1101 poste 3711
    nathalie.bellemare@banq.qc.ca
    http://www.banq.qc.ca

  2. Bonjour
    merci pour cette sollicitation. Cela m’intéresse et toutes les deux options me conviennent, choisissez celle qui vous satisfait le plus.
    Cordialement. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s